Bonjour a tous les enfants de Douarnenez , de Batz et de Parthenay,

merci beaucoup pour vos messages qui me font très plaisir, je suis heureux de faire cette course en pensant à vous, et en sachant que vous naviguez avec moi, au moins par la pensée, et par le plaisir.

Je vais essayer de vous répondre.

Aujourd’hui on est mercredi 16 Novembre, il est pour vous 11 heures du matin et pour moi le jour se lève seulement, une nouvelle journée va commencer. Ce sera une belle journée ensoleillée, il fait déjà chaud, 26°c et sans orage…

Cette nuit j’ai beaucoup barré alors que d’habitude je ne barre pas beaucoup, je laisse ce travail à mon pilote automatique, mais la c’est différent. D’abord parce que j’ai des problèmes électroniques (mon appareil à mesurer la force et la direction du vent est cassé suite a un éclair) et il y avait beaucoup d’orages que je voulais éviter car les vents y sont très violents; alors j’ai pas mal zigzagué !.

La nuit parfois on a peur car on estime mal les nuages et les orages, la mer et on peut se faire surprendre, mais quand il y a de la lune comme en ce moment où elle croit, c’est magique de naviguer sous sa lumière étrange qui donne de beaux reflets aux vagues, aux nuages, et puis il y a les étoiles, tout est très beau, mais il y a la fatigue, on ne peut pas en profiter autant que je voudrais.

Tout se passe bien, le bateau est très solide et en bon état, peu de choses importantes ont cassé, et je suis confiant pour la dernière semaine de course.

Je pense arriver dans 5 jours, sans doute le 21, c’est justement le temps maximum que je pensais mettre, et j’ai assez d’eau de nourriture et d’énergie pour tenir encore une semaine.

Cela devrait aller vite maintenant car les vents vont progressivement tourner et me pousser vers les Antilles et je pourrais demain sans doute utiliser mon spinnaker et faire reprendre l’air à Georges Perros qui est dessiné dessus.

Je n’ai vu aucun gros poisson ni aucune baleine; Je me souviens quand j’avais navigué entre New York et les Acores, au mois de Juillet, on en voyait tous les jours, mais la c’est une autre route et une autre saison. Par contre depuis 2 jours, je vois des poissons volants, de exocets qui sortent hors de l’eau car ils doivent avoir peur du bateau et planent entre les vagues, parfois sur plus de 100 mètres, c’est très impressionnant !