J’avance sans savoir où sont les autres. Au moins, je ne suis pas obnubilé par la tactique.
Je trace ma route comme elle me semble logique et je suis content de ce que je fais.

Hier à minuit, passage de la dorsale et bascule attendue du vent de nord ouest, 30 nœuds, à débouler en pleine nuit, sous la pluie, sans visibilité, accélération immédiate et surfs à 22 nœuds, etc… Je serre les fesses, ce n’est plus une sortie dans la baie, mais l’impression d’être dans le Rhum, vraiment.

Journée stratégie pour moi aussi, passage par les Açores ou route directe, il faudra que je me décide.


Une semaine déjà…