Tout va au mieux. Ma trajectoire me convient et ce soir une petite dorsale va sauté et ça devrait en être fini du près. Au moins pour les prochains jours.
Et j’ai réalisé pourquoi on vend les bateaux dans les salons nautiques, ça n’a que des avantages :
- ça ne bouge pas
- c’est propre
- ça à l’air confortable
- et puis c’est sec !
C’est incroyable comme les canots ne sont plus étanches dès qu’on les met dans l’eau de mer, un peu loin des côtes, au près c’est encore mieux.

Je me transforme en femme de ménage, épongeant à tour de bras, me manque une varangue !


Sinon, entre les crêpes de Dominique et de Claude, le Kouign Amman de Thierry, les pommes de Marie-Thérèse, les noix de Dominique , les sardines de Messieurs des Conserveries, et le jus de pommes des Plomarch’, je ne pourrais pas oublier que je navigue avec les douarnenistes !

Bonne journée à vous, kenavo!
Bertrand Guillonneau (Ville de Douarnenez)